21 février 2015

Le Slingshot en finale

Le Slingshot de Paspébiac a contrôlé le match l'opposant aux Les Légionnaires de New Richmond de bout en bout, vemdredi soir, pour l'emporter 6 à 1 et ainsi accéder à la première finale de l'histoire de la Ligue de Hockey Élite Baie-des-Chaleurs.
Un bref passage à vide des visiteurs en fin de première période a suffi aux Paspéyas pour inscrire trois buts coup sur coup, prenant ainsi le contrôle de la rencontre.
Chez les Légionnaires, les gros canons ont été tenus en échec. Seul Frédéric Naud-Lamontagne est parvenu à tromper la vigilance de Mathieu Beaudin.
L'attaque des Rouges s'est quant à elle articulée autour des performances d'Eddie Denis et de William Marquis, chacun auteur de deux buts.
Un premier vingt fatal
Les locaux ne laissent pas de chance aux Légionnaires en début de rencontre. Plus rapide et plus précis dans leur exécution, les Rouges obtiennent les meilleures chances en début de rencontre.
Après quelques beaux arrêts d'Alex-André Henry, Paspébiac parvient à trouver le fond du filet à la 8e minute.
Eddie Denis, expulsé lors de la dernière rencontre, se sert cette fois de son bâton pour compter des buts. Il complète la manœuvre d'Éric Bourque et Maxime Godin et donne les devants aux siens.
New Richmond obtient ensuite une supériorité numérique. Malgré les efforts de Jean-François Plourde et Mathieu Pigeon, Paspébiac tient le fort et conserve son avance intacte.
Une fois à force égale, le Slingshot reprend le contrôle de la rencontre et, à force d'essayer, il finit par doubler l'avance des siens. Eddie Denis fait amende honorable en marquant, sans aide, son deuxième de la rencontre.
Ce but fait mal et les visiteurs tombent à plat. Douze secondes plus tard, les locaux en rajoutent. Rémi Blais saisit la passe de Kevin Duchesneau et décoche un tir qui bat Henry.
Question de ne pas laisser de chance aux Légionnaires, Paspébiac en rajoute à peine une minute plus tard. Cette fois, c'est William Marquis qui bat Henry pour porter la marque à 4 à 0.
Le Slingshot inscrit un 3e but en 1:22 et prend le contrôle du match. En tout, les Paspéyas auront diriger 21 tirs au filet lors du premier engagement, contre neuf seulement pour les visiteurs.
Incapable de combler l'écart
Après une fin de période en queue de poisson, New Richmond tente de réparer les pots cassés à la reprise du jeu.
Toutefois, le Gris et Noir se butte à un Mathieu Beaudin en pleine forme. Le gardien repousse les 17 tirs auxquels il fait fasse lors du second engagement et se dresse lors des deux infériorités numériques servies aux siens.
Pendant ce temps, à l'autre bout, Henry limite aussi les dégâts et empêche les locaux de creuser l'écart.
Les espoirs d'un retour miraculeux des Légionnaires sont toutefois anéantis très tôt au troisième vingt. Il n'y a pas une minute jouée que William Marquis inscrit son deuxième but de la rencontre et fait 5 à 0.
Dans une fin de match sans histoire, Mathieu Chapados enfile le sixième but des siens puis, avec moins de trois minutes à faire, Frédéric Naud-Lamontagne empêche Beaudin d'enregistrer le blanchissage.
Paspébiac élimine donc New Richmond en deux matchs. Ils avaient remporté le premier affrontement par la marque de 7 à 6 après avoir comblé un déficit de trois buts.
Les Légionnaires s'en vont jouer au golf - d'accord pas vraiment - pendant que le Slingshot attend de connaître l'identité de son adversaire pour la série finale de la LHÉ. La réponse sera connue ce soir, alors que les Cayens de Bonaventure accueille le Squall de Carleton-sur-Mer dans le cadre du troisième et ultime match de la série A.