15 décembre 2014

Le Squall souffle sur les Légionnaires

Ce ne fût pas une partie de plaisir, mais le Squall de Carleton-sur-Mer est sorti grand gagnant du match qui l'opposait aux Légionnaires de New Richmond par la marque de 7 à 4, samedi soir dans le cadre de son match d'ouverture officielle.

Les locaux ont dominé de bout en bout, mais l'opportunisme de New Richmond et la grande performance du gardien de but David Normandeau, particulièrement au premier vingt, ont rendu cette partie des plus intéressantes.

Au final, les nouveaux venus au sein de l'alignement du Squall ont fait sentir leur présence alors que les absences de Jean-François Plourde et Mathieu Pigeon, meilleur pointeur de la ligue avant les matchs de la fin de semaine, n'ont rien fait pour aider la cause des visiteurs.

Les visiteurs voulaient gâcher la fête

Ce match était en quelque sorte présenté comme une fête du hockey. L'organisation a profité de l'occasion pour inviter les généreux commanditaires de l'équipe et les joueurs ont démarré le match avec la ferme intention de leurs montrer la qualité de leur groupe.

Toutefois, s'il y a une personne à l'intérieur du Centre civique Léopold Leclerc qui n'avait pas le coeur à la fête, c'est bien Normandeau. Dès les premiers instants du match, le cerbère adverse se dresse tel un mur repoussant les attaques répétées du vert et rouge.

Sa performance inspirante fini par payer. À la 8e minute de jeu, Alexandre Casey profite de la confusion qui régne chez le Squall pour récupérer un disque libre dans l'enclave et battre Jean-Simon Landry entre les jambières.

Malgré ce but, les joueurs du Squall continuent d'obtenir les meilleures chances, mais Normandeau poursuit son spectacle réalisant notamment un arrêt spectaculaire de la jambière sur un tir sur réception à la suite d'une brillante passe transversale.

Surfant sur la vague d'énergie fournie par leur gardien, les visiteurs double leur avance. Alors que Bastien Arsenault purge une pénalité, le tir bloqué de Jonathan Lepage sourit à son équipe. La rondelle se retrouve de l'autre côté de la patinoire sur le bâton de Guillaume Bujold qui n'a qu'à pousser le disque dans une cage grande ouverte.

Loin de se laisser abattre, les joueurs du Squall continuent leur démonstration de puissance. C'est finalement David Plourde, sur une passe de Maxime Lamothe, qui inscrit les siens à la marque à la 16e minute de jeu.

Malheureusement pour les locaux, tout semble sourire à leurs adversaires au courant de se premier vingt.

Profitant d'une erreur de concentration du Squall qui n'envoie que quatre joueurs sur la glace lors d'un changement, Tommy Condo s'amène seul devant Landry et le bat du côté du gant envoyant du même coup son équipe au vestiaire avec une avance de 3 à 1.

Ne pas abandonner

Loin de se laisser abattre, les joueurs du Squall remettent ça au deuxième engagement, sauf que cette fois leurs efforts portent fruits.
Avec à peine trois minutes de jouer, Tommy Landry enfile son 4e de la saison sur des aides de David Litalien et Bastien Arsenault.

Quatre minutes plus tard, Arsenault, à son premier match de la saison, récupère une rondelle libre et s'amène seul devant Normandeau qu'il bat d'une habile feinte. À mi-chemin dans le match, le nouveau venu nivelle la marque.

Le Squall continue de bourdonner. À la toute fin d'une supériorité numérique, Charlie Landry, un autre nouveau venu, donne les devants aux siens en complétant le jeu amorcé par Guillaume Savoie et Lamothe.

Comme si la qualité de leur jeu ne suffisait pas, les joueurs du Squall jouent un peu de chance avant la fin du second engagement. À la 18e minute, Jonathan Fyfe repousse du bout du bâton une rondelle laissée libre devant le filet adverse. La rondelle glisse tranquillement entre les nombreuses paires de patins s'y retrouvant et traversent la ligne rouge tout doucement.

"C'est le plus laid but de toute ma vie", s'exclamera le défenseur après la rencontre, le sourire aux lèvres.

La scène finale
Question de ne pas laisser la moindre chance aux visiteurs, les locaux sortent du vestiaire avec la puissance d'un squall au troisième vingt.

Dans les cinq premières minutes, Bastien Arsenault et David Plourde, chacun avec leur deuxième de la rencontre, double l'avance des leurs et le tableau affiche désormais 7 à 3.

Les visiteurs ont bien tenté de revenir de l'arrière en profitant notamment de quelques avantages numériques, mais ils ne parviendront à battre Landry qu'une autre fois, justemment avec l'avantage d'un homme.

Avec cette victoire, Le Squall de Carleton-sur-Mer a maintenant une fiche de deux gains et quatre revers et reprend le troisième rang de la ligue qui appartenaient au Slingshot de Paspébiac. Les Paspéyas ont perdu leur affrontement de la fin de semaine face aux Cayens à Bonaventure.

Pour Les Légionnaires de New Richmondna, il s'agit d'un troisième revers consécutif. Malgré cela, les Légionnaires occupent toujours le deuxième rang de la Ligue de Hockey Élite de la Baie-des-Chaleurs.